Portail virtuel d'information sur le secteur minier industriel en République Démocratique du Congo

Entreprises étatiques

Les entreprises d’Etat congolaises minières - plus précisément Gecamines, Sokimo et Sodimico - restent des acteurs importants du secteur minier, contrôlant un nombre important de permis miniers et détenant des actions dans une douzaine de joint ventures. Depuis 2011, ces entreprises d’Etat sont au centre d’âpres polémiques suite à des ventes secrètes de certaines de leurs parts à des sociétés offshore. Cette section regroupe des informations relatives à ces ventes ainsi que d’autres documents sur le rôle de ces entreprises d’Etat dans le secteur minier depuis l’indépendance.

Entreprises étatiques Documents

  • Message du CdC à l'ADG de la SOKIMO

    CDC/Rn

    juin 2016

    Dans ce document du Cadre de Concertation de la société Civile de l'Ituri sur les ressources naturelles (Cdc/Rn) adressé à l'ADG de la SOKIMO, les acteurs de la société civile demandent la divulgation des allocations des revenus perçus des diff&eac...

    Afficher le résumé
  • Metalkol - Déclaration des paiements 2012 à l’ITIE

    Société d'Exploitation des Rejets de Kingamyambo (Metalkol)

    juin 2015

    Ce tableau est un complément au rapport ITIE 2012. Il présente les paiements que Metalkol a déclarés avoir effectué aux services et entreprises étatiques au cours de l’année 2012, ainsi que les recettes que les entités &eacut...

    Afficher le résumé
  • SOMINKI en liquidation

    Athanase Kyanga

    mai 2015

    Ce article retrace l'histoire de l'exploitation minière de la Société Minière et Industrielle du Kivu à Kamituga dans le territoire de Mwenga en Province du Sud-Kivu.

    Afficher le résumé
  • Position Société Civile : Dossier KCC, dossier Ile Maurice

    Publiez Ce Que Vous Payez RDC et al

    octobre 2013

    Dans ce communiqué, la Plateforme des Organisations de la société civile intervenant dans le secteur Minier (POM) ainsi que la coalition Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP) en RDC expriment leur inquiétude face à la cession potentielle par la Gécamines de ses 20% de parts sociales dans la joint ven...

    Afficher le résumé